LA MARQUE

BONASTRE propose une collection de sacs pour la femme et l’homme urbains et sophistiqués. Le modèle final se veut radical dans sa pureté, voluptueux dans ses volumes, sensuel dans sa forme, pour ne servir que le but ultime et essentiel : sa fonction.

Le créateur a une obsession qui régit toute sa création : maîtriser l’espace. Un sac est un volume, un espace nomade qui accueille notre intimité. Il y a un parti-pris technique constant et une volonté architecturale permanente où matière et construction s’imbriquent et rythment les collections.

Le processus de création se déclenche instantanément dans une ambiance musicale alternative ou rock électronique (comme Radiohead, Kraftwerk) et se nourrit d’influences de la peinture, de la sculpture, de mouvements architecturaux à l’esthétique viscérale et d’icônes à la personnalité forte.

La culture retrofuturiste utopique des années 60, la mode des minimalistes des 90 et ses photographes iconiques, le contraste de modernité et de tradition du Japon ou même des personnalités puissantes sont autant de courants créatifs.

En particulier, le mouvement d’architecture des années 50-60 connu sous le nom de Brutalisme constitue une des inspirations majeures. De même, la recherche de l’essence de l’école Bauhaus où "La forme est induite par la fonction", le constructivisme russe de Naum Gabo, les oeuvres minimalistes de l’architectes Tadao Ando ou encore le colorama de Francis Bacon influencent la vision du produit final.

Enfin et surtout, c’est la noblesse du cuir, peau brute, naturelle et vivante qui est la plus-value additionnelle de BONASTRE et de ses collections ainsi que la garantie de la qualité exclusive de ses produits.